0800 253 321

références

Actualités

14
Janv
Top 10 des panneaux solaires 2021 La chine a gagné la bataille de l'industr...
29
Mars
بلاغ الوكالة الوطنية للتحكم في الطاقة حول تعديلات المنح المسندة
29
Janv
SPECTRA félicite son partenaire LONGi Solar pour son nouveau classement mondial LONGi Solar a grimpé à la première place ...
27
Oct
Changement du taux d'intérêt du crédit STEG   ...
20
Déc
MPBS achète trois sociétés: CBM, MBS et SCIAF La société « Manufacture de Panneaux de B...
Voir Plus

Presse

La Tunisie a amorti de 11% sa consommation d’énergie primaire entre 2010 et 2020, soit 8 millions de tonnes d’énergie économisées pour une valeur de 5 milliards de dinars. (24/11/2021)

En marge de la 10e édition de la journée tuniso-allemande de l’énergie, organisée par le secrétariat du partenariat énergétique tuniso-allemand, mis en œuvre par la GIZ, sur le thème «La décennie verte : la route vers 2030», un mémorandum a été signé récemment, à Tunis, entre la Chambre syndicale des intégrateurs en photovoltaïque «Cspv», relevant de l’Utica et l’Association fédérale allemande d’énergie solaire (BSW).

La Tunisie a fixé comme objectifs aux horizons de 2030 d’augmenter la part des énergies renouvelables dans le mix électrique à 30%. Parallèlement, elle a adopté des objectifs climatiques ambitieux dans le cadre de «l’Accord de Paris». Il s’agit de réduire l’intensité carbone de 41% d’ici 2030, par rapport au niveau de 2010. D’ailleurs, l’Allemagne compte intégrer jusqu’à 65% des énergies renouvelables dans son mix électrique et réduire son intensité carbone de 65% d’ici 2030. Afin d’atteindre ces objectifs, différents programmes ont été enregistrés pour permettre la bonne mise à profit du potentiel existant. A présent, différentes réalisations sont enregistrées, un déploiement à grand rythme est prévu pour cette décennie.

Les atouts d’une coopération

Dans ce contexte, Belhassen Chiboub, directeur général de l’électricité et de la transition énergétique au ministère de l’Industrie, des Mines et de l’Energie, annonce que le volume nommé en énergies renouvelables en Tunisie n’illustre que 3% de la production d’électricité, pourtant elle doit être à 12% d’ici à 2024.

Le président de la Chambre syndicale du photovoltaïque (Cspv), Ali Kanzari, a révélé à cette occasion : «Nul ne conteste que la coopération entre la Cspv, qui a été établie en mars 2016, dispose d’atouts considérables. Il s’agit de l’accompagnement de la Cspv pour analyser ses besoins et le développement des structures professionnelles. La chambre syndicale plaide, par ailleurs, pour un marché photovoltaïque tunisien durable». Il est à noter que cette coopération a permis, d’une part, d’établir des normes de qualité et de technologie élevées sur le marché solaire tunisien et, aussi, de mettre en place un réseau commercial dense entre l’industrie solaire tunisienne et allemande. D’autre part, cette coopération tuniso-Allemande a soutenu la Cspv pour la mise en place du «help desk», du site web, de la plateforme B2B, des brochures ainsi que pour le recrutement de la secrétaire générale. «Vu cette collaboration fructueuse, qui a aidé la Cspv à être un soutien prégnant aux professionnels, nous avons demandé de renouveler la coopération qui a pour objectif le renforcement des capacités locales dans le secteur solaire et les formations pour les membres du Cspv», assure Chiboub.

Des mesures de sensibilisation

D’après ce premier responsable syndical, il est nécessaire de mettre en place un cadre mutuellement reconnu pour les formations et les certificats. Quant à la communication et le lobbying : il faut mettre en œuvre conjointement de mesures de sensibilisation sur l’importance de l’énergie solaire en Tunisie. Le lobbying améliore les cadres réglementaires et financiers ainsi que les référentiels techniques dans le secteur solaire tunisien. «Nous devons aussi prendre des mesures de renforcement des capacités techniques pour les membres de la Cspv, dans le domaine du stockage et du recyclage de l’énergie à travers la mise en place de partenariats B2B tuniso-allemands pour soutenir les services locaux dans le domaine des composants photovoltaïques», explique Chiboub.

De son côté, Ellen Von Zitzewitz, directrice adjointe au sein du ministère fédéral de l’économie et l’énergie en Allemagne, a souligné que le but de ce partenariat est de soutenir la Tunisie dans la création et la mise en œuvre de sa stratégie énergétique pour la rendre durable. «Nous sommes ici en Tunisie pour discuter les objectifs de réduction des émissions de carbone et les objectifs climatiques. La transition énergétique ne concerne pas seulement le changement climatique, mais, elle a aussi un intérêt économique pour la Tunisie, car elle permet la création de l’emploi. En Allemagne on a réussi à créer 300 mille emplois en énergie renouvelable. Nous espérons que les projets solaires qui sont en cours soient mis en place prochainement», développe Zitzewitz.