0800 253 321

références

Actualités

24
Oct
MPBS : Chiffre d'affaires en hausse de 19,3% (30 septembre 2019) Le chiffre d’affaires local de la société...
21
Oct
Changement du taux d'intérêt du crédit STEG : PROSOL ELECT Dans le cadre du programme PROSOL Elec d’...
17
Avr
MPBS annonce un résultat net en hausse de 27% en 2018 Les états financiers individuels de la so...
05
Avr
Changement du taux d'intérêt du crédit STEG     ...
26
Mars
spot radio ANME Spot radio ANME 
Voir Plus

Presse

Projets d’énergie renouvelable : Le marché solaire, toujours peu développé (06/09/2019)

Le gouvernement a décidé de ramener la puissance à installer à 1860MW d’ici 2022.  Rappelons que l’avis du gouvernement de 2016 a également fixé la puissance électrique d’origine renouvelable à installer durant la période 2021-2025 à 1250 MW.

Le ministère de l’Industrie et des petites et moyennes entreprises, l’Agence nationale pour la maîtrise de l’énergie et la GIZ viennent de publier récemment un guide détaillé sur l’état des lieux des projets programmés dans le secteur énergétique tunisien.

Ce secteur fait face à des défis multiples: stratégiques, économiques, sociaux et environnementaux.

Ainsi, l’approvisionnement énergétique, notamment pour le secteur électrique, dépend essentiellement du gaz naturel (97% de l’énergie électrique produite), dont plus de la moitié provient de l’Algérie compte tenu des ressources nationales limitées. De plus, la demande d’électricité n’a cessé de croître. De ce fait, le déficit de la balance d’énergie primaire n’a pas arrêté de s’aggraver depuis une quinzaine d’années, atteignant 50% en 2018.

Diversification  du mix énergétique

Face à cette situation, la Tunisie a élaboré une stratégie de transition énergétique fondée sur deux axes, à savoir l’utilisation rationnelle de l’énergie avec l’objectif de réduire de 30% sa consommation d’énergie primaire à l’horizon 2030 et une politique de diversification de son mix énergétique qui repose essentiellement sur le développement des énergies renouvelables.

Par ailleurs, le Plan solaire tunisien (PST) est le programme national devant permettre d’atteindre les objectifs de la stratégie de développement des énergies renouvelables. Il vise à  porter la part des énergies renouvelables dans la production totale d’électricité de 3% actuellement à 30% en 2030.

Pour atteindre ces objectifs, la Tunisie a mis en place un nouveau cadre réglementaire, à travers la promulgation en 2015 d’une loi relative à la production d’électricité à partir des énergies renouvelables à travers trois régimes réglementaires dont le régime d’autoconsommation, le régime des autorisations via des appels à projets et le régime des concessions par appels d’offres.

Une ligne directrice

Ce guide, publié à l’attention des développeurs de projets et des investisseurs, permettra de fournir des éléments d’information utiles pour réaliser un projet photovoltaïque ou éolien en Tunisie. Il rassemble les procédures, permis, autorisations et informations connues et propose une ligne directrice possible pour pouvoir aborder les différentes phases de développement des projets.

Parmi les projets programmés, le Plan solaire tunisien qui sera concrétisé d’ici 2030, visant à fournir les moyens de production d’électricité pour générer une puissance installée additionnelle de 3815MW.

Afin de concrétiser les objectifs intermédiaires du Plan solaire tunisien prévus en 2020, le gouvernement a programmé le lancement de projets de production d’électricité à partir des énergies renouvelables fixant la capacité électrique d’origine renouvelable à installer durant la période 2017-2020 et sa répartition entre les différentes technologies et pour les différents régimes de projets autorisés par la réglementation.

Des ambitions pour l’avenir

L’avis publié en 2017 par le gouvernement relatif à ces projets a fixé la puissance à installer à 1000 MW, dont 650 MW à travers le solaire et 350 MW par l’énergie éolienne.

Ensuite, le gouvernement a décidé de ramener la puissance à installer à 1860 MW d’ici 2022.  Rappelons que l’avis du gouvernement de 2016 a également fixé la puissance électrique d’origine renouvelable à installer durant la période 2021-2025 à 1250 MW tout en signalant qu’une partie de cette puissance pourrait être avancée et réalisée durant la période 2017-2020. Suite à l’actualisation de ce Programme (2017-2020), une partie significative de la puissance prévue initialement pour 2021-2025 a déjà été avancée.

Pour la période 2026-2030, la puissance électrique d’origine renouvelable prévue sera portée à 1565 MW.

Concernant l’appel à projets lancé en 2017, le processus a permis de retenir six projets de 10 MW et 4 projets de 1 MW. Ces projets, dont la mise en service devrait intervenir jusqu’en mai 2020, bénéficieront d’un PPA ( Contrat d’achat d’électricité / «power purshase agrément») d’une durée de 20 ans pour vente exclusive d’électricité à la Steg.

Pour l’appel à projets lancé en 2018, six projets de 10 MW et 10 autres de 1 MW ont été sélectionnés successivement en  mars et avril 2019.

Autant dire que le marché solaire en Tunisie est encore peu développé et est concentré jusqu’à aujourd’hui sur les installations résidentielles de taille relativement petite. Les centrales solaires de taille moyenne (jusqu’à 1 MW)  et grande taille (1MW et plus) n’ont pas encore été installées.

Le Programme Prosol lancé en 2010 a permis en 2018 la mise en place d’environ 22.000 installations solaires d’une puissance totale de 55MW dans le cadre de projets d’autoconsommation.

Voir l'article depuis la Source